Actualité des auto entrepreneurs

Retraité : comment monter son auto-entreprise ?

Publié le

Retraité ou sur le point de partir à la retraite, vous envisagez de créer une auto-entreprise. Le lancement d’une nouvelle activité et la création d’une entreprise sont sources de nombreuses questions. À travers cet article, nous vous invitons à trouver des réponses à vos interrogations. Peut-on être retraité et auto-entrepreneur ? Quelles sont les conditions pour créer une auto-entreprise ? Peut-on cumuler une pension retraite et des revenus d’auto-entreprise ? Comment est-on imposé en tant que retraité auto-entrepreneur ?

De plus en plus de retraités démarrent une nouvelle activité. Devenir auto-entrepreneur permet de compléter ses revenus, de continuer à mettre ses compétences et connaissances à profit, de prendre part à l’économie de son pays ou, encore, de poursuivre son engagement professionnel. La retraite peut marquer le début d’une nouvelle vie professionnelle exaltante. Le statut auto-entrepreneur est idéal de par sa simplicité et sa souplesse. Ce régime comprend de nombreux avantages.

Conditions pour bénéficier du cumul emploi-retraite

Ne peut malheureusement pas bénéficier du cumul emploi-retraite qui veut. Il faut pour cela respecter certaines conditions :

  • Être à la retraite à taux plein
  • Ou avoir l’âge de rentrer à la retraite (entre 60 et 62 ans, selon votre date de naissance, entre 1951 et 1955) et avoir validé ses trimestres afin de percevoir une retraite à taux plein
  • Avoir liquidé vos pensions des régimes obligatoires de retraite (de base et complémentaire) en France comme à l’étranger

Dans ce cas-là, vous pouvez cumuler de plein droit votre pension retraite et votre auto-entreprise sans modification du montant de votre pension (de base et complémentaire). Vos revenus d’auto-entrepreneur deviennent donc un complément de ressources. Si vous ne respectez pas ces conditions, votre pension retraite risque d’être diminuée.

Cumul plafonné et impact sur le montant de votre pension retraite

Si vous ne remplissez pas les conditions énoncées, vous pouvez quand même être retraité auto-entrepreneur mais sachez que le cumul de vos revenus et de votre pension peut alors être plafonné. Le plafond dépend du régime de votre retraite ainsi que du type d’activité que vous exercez dans votre auto-entreprise. Votre caisse de retraite vous fournira des informations plus détaillées. Nous vous donnons néanmoins quelques clés.

Il existe une situation dans laquelle vous risquez de recevoir une pension retraite diminuée :

  • Si vous êtes affilié au régime de retraite des non-salariés et que vous souhaitez lancer une auto-entreprise dépendant du même régime de retraite, votre pension dépendra du dépassement ou non d’un plafond déterminé de chiffre d’affaires

Dans les deux cas suivants, vous pouvez démarrer l’auto-entreprise que vous souhaitez sans impact sur le montant de votre pension retraite :

  • Si vous êtes affilé au régime de retraite des salariés du secteur privé (dépendant du régime général) car votre nouvelle activité ne relève pas de votre ancien régime
  • Si vous êtes affilé au régime de retraite de la fonction publique

Est-ce que je bénéficie d’une nouvelle couverture sociale ?

Comme tous les autres auto-entrepreneurs, vous devez vous acquitter, mensuellement ou trimestriellement, des cotisations sociales et fiscales qui incombent à votre activité selon votre chiffre d’affaires. Vous cotisez donc pour le RSI, mais dans les faits votre affiliation au régime dont vous dépendez n’est pas affectée. Ainsi, vous conservez le régime d’affiliation antérieur à la création de votre auto-entreprise. Vos frais de santé vous sont donc remboursés par votre organisme habituel.

Si vous souhaitez changer de régime d’affiliation, pour des raisons qui vous sont propres, cela est possible en en faisant la demande.

Est-ce que je valide de nouveaux trimestres ?

Là encore, comme tous les autres auto-entrepreneurs, vous devez vous acquitter de vos cotisations sociales et fiscales. Même si vous êtes retraité et que vous touchez une pension retraite, vous n’êtes pas exonéré de ces charges. Ainsi, vous êtes redevable des cotisations de l’assurance-vieillesse. Dans ce cas, validez-vous de nouveaux trimestres ? Il existe deux cas de figure :

  • Si vous avez une retraite à taux plein, vous ne validez pas de nouveaux trimestres
  • Si vous avez une retraite à taux partiel, vous pouvez ouvrir de nouveaux droits de retraite et valider des trimestres, soit auprès de la SSI (activité artisanale ou commerciale et ex-salarié) ou de la CIPAV (activité libérale et ex-non-salarié)

Bon à savoir  Si vous cessez votre activité d’auto-entrepreneur et que vous avez ouvert de nouveaux droits de retraite, vous bénéficierez d’une pension supplémentaire. Attention toutefois, vous ne pouvez ouvrir de nouveaux droits de retraite que si votre activité d’auto-entrepreneur n’est pas la même que l’activité de laquelle vous êtes retraité. Si les deux activités sont les mêmes, alors vous ne pouvez pas ouvrir de nouveaux droits.

Suis-je imposé sur mes revenus d’auto-entrepreneur ?

La déclaration de votre chiffre d’affaires est une obligation. Vous serez imposé sur les revenus dégagés par votre auto-entreprise selon les mêmes modalités que les autres auto-entrepreneurs. En effet, il n’existe pas d’exonérations des charges fiscales et sociales pour les retraités ayant une auto-entreprise. Optez pour le régime fiscal de l’auto-entreprise ou pour le régime micro-fiscal simplifié (prélèvement libératoire).

Est-ce que je risque de perdre ma pension d’invalidité ?

La pension d’invalidité étant conditionnée par les revenus que vous percevez, la création d’une auto-entreprise peut impacter son montant. En effet, selon votre chiffre d’affaires, vous risquez de percevoir une pension d’invalidité moindre, voire de la perdre. Vous devez simplement respecter certains plafonds pour que votre pension d’invalidité demeure inchangée. Ainsi, veillez à rester en deçà des seuils suivants :

  • Vous percevez une pension d’invalidité pour incapacité au métier : votre chiffre d’affaires doit être inférieur à 3 fois le montant de votre pension d’invalidité
  • Vous percevez une pension totale et définitive : votre chiffre d’affaires doit être inférieur à 1,4 fois le montant de votre pension d’invalidité

Veuillez patienter, traitement en cours...